Pixels (film, 2015)

pixels affiche film chris colombusIl fut un temps, que les moins de 20 30 40 ans ne peuvent pas connaître, où les jeux vidéos étaient seulement présents sur des bornes d’arcades. Pas de consoles de jeux, pas de micro-ordinateurs, ni d’internet, encore moins de smartphones bien sûr. Alors les sorties, ou les intercours au collège, étaient occupés par des parties de flipper ou par de jeux d’arcades. C’est ce bon vieux temps (ou pas) que propose de revisiter Pixels. Le temps des Pac Man, Centipede, Defender, Q*bert, Frogger, Galaga, et autres Donkey Kong bien sûr !

Le scénario est prétexte à un délire autour de ces vieux jeux que les amateurs de 8-bits reconnaîtront aisément : en 1982, la NASA envoie dans l’espace des images du championnat du monde de jeux vidéos (à l’instar des sondes Pioneer et Voyager et de leurs témoignages de l’activité humaine). Hélas, des aliens les découvrent et les prennent pour une déclaration de guerre ! Ils envoient donc à notre époque des copies pixelisées de ces jeux pour anéantir la Terre. L’occasion pour quelques vétérans de l’époque, dont l’actuel Président des USA, de reprendre du service et de s’éclater à reprendre du high score !

pixels film pac-man

On l’aura compris, le scénario est minimaliste et surtout prétexte à l’amusement et à des scènes d’anthologie comme une partie de Pac-Man géant dans les rues de New York (à laquelle participe le créateur Toru Iwatani lui-même) ou un combat final contre un boss gigantesque, avec des trucages réussis. De nombreuses références à la culture geek et aux années 80 sont aussi disséminées dans le film de Chris Colombus (Maman, j’ai raté l’avion, Harry Potter, Percy JacksonMadame Doubtfire...), vétéran des films d’humour et d’action.

pixels adam sandler peter dinklage

Côté acteurs, l’ensemble est sympathique bien que prévisible, avec Adam Sandler en ancien champion un peu paumé, Kevin James en président, Michelle Monaghan en colonel et mère attentive, Josh Gad en nerd adepte de la théorie du complot et l’attendu Peter Dinklage (échappé de Game of Thrones) en ancien joueur, escroc et adepte de la coupe mulet !

Une bonne comédie d’été, inspirée d’un court-métrage réalisé par un frenchie, qui rappellera des souvenirs remontant à quelques décennies (le temps passe vite…) et plaira aussi aux accros de retro-gaming !

Sur le même thème

Xapur

Fan de comics, de SF, fantasy, films et jeux vidéos, blogueur depuis 2009, geek depuis toujours !

2 Comments:

  1. Pingback: Pixels | Le Bibliocosme

  2. Pingback: Ciné express (9) - RSF Blog

Comments are closed