Mission: Impossible – Rogue Nation (film, 2015)

affiche mission impossible 5

L’équipe de Mission Impossible est de retour pour un cinquième opus qui se veut dans la continuité des deux précédents. On y retrouve d’ailleurs, aux côtés de Tom Cruise, Simon Pegg,  Jeremy Renner et Ving Rhames. La recette est bien dosée, pourquoi changer ? Mission: Impossible – Rogue Nation, c’est le début des problèmes pour la petite équipe jugée incontrôlable et aux résultats pas assez fiables par la C.I.A., qui mène une cabale contre ses membres alors qu’Ethan Hunt vient de récupérer un stock d’armes volées. L’occasion pour Tom Cruise de débuter le film par une cascade où il est accroché à la porte d’un avion militaire lors de son décollage à plein moteurs ! L’acteur ne s’économise pas et aura l’occasion de le prouver à plusieurs reprises dans le film, entre séances de baston, poursuites en voiture, plongeons en apnée ou courses de moto au Maroc.

mission impossible 5

Il en faudra de l’énergie pour contrer le Syndicat, groupe formé d’anciens agents secrets qui a décidé de frapper un peu partout dans le monde pour fragiliser le système. Dépaysement oblige, on passera par Londres, Vienne ou Casablanca pour traquer les anciens agents et dérober leurs secrets ultra-protégés. Tom Cruise est accompagné d’un Simon Pegg reconverti en agent de terrain gaffeur, qui apporte un bon lot d’humour au film (parfois même un peu trop), tandis que Jeremy Renner le couvre de loin au sein de la C.I.A. et que Ving Rhames le hacker est un peu délaissé. La bonne surprise du film vient de la charmante Rebecca Ferguson, agent double (voire triple) et capable de tenir tête à Hunt, ainsi que de l’aider à se sortir de plusieurs situations périlleuses. Pour mieux le trahir ? Pour autant, malgré les attirances évidentes, pas de romance plan-plan dans cet opus et c’est tant mieux.

mission impossible 5 cruise ferguson

Christopher McQuarrie, qui l’a dirigé dans Jack Reacher et a signé le scénario de Edge of Tomorrow, sert ainsi le film sur un plateau à Tom Cruise, et permet de continuer la franchise tambour battant, reprenant les ingrédients qui font mouche. Espionnage, action, infiltration, cascades et bagarres alternent avec un bon rythme, dans des lieux variés, et Cruise donne de sa personne à travers plusieurs scènes très physiques, même si on est un peu moins bluffé que dans Mission: Impossible – Protocole Fantôme (M:I IV pour les intimes). Seuls bémols, la bande-annonce qui a dévoilé bon nombre des cascades, et quelques facilités scénaristiques pour aider les adversaires à se retrouver dans le brouillard londonien et à s’entre-tuer tranquillement (sic) dans les rues opportunément désertes.

Rogue Nation Tome Cruise

Ne boudons pas notre plaisir, Mission: Impossible – Rogue Nation reste un très bon divertissement qui est parfait pour la période estivale. En attendant la ou les suites, au moins un opus supplémentaire ayant déjà été signé.

Sur le même thème

Xapur

Fan de comics, de SF, fantasy, films et jeux vidéos, blogueur depuis 2009, geek depuis toujours !

3 Comments:

  1. Très bonne surprise ciné de cet été, je trouve même que c’est le meilleur volet de cette saga (que je ne trouve pas terrible au demeurant).

  2. Je suis un peu réconcilié avec MI depuis le 3ème, mais je n’avais pas trop aimé les deux premiers. Un divertissement fort honorable, pour l’été…

  3. Pingback: Mon Top 5 films de 2015 - Xapur.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Solve : *
27 + 17 =