Les Chroniques de Riddick (film, 2004)

affiche du film Les Chroniques de RiddickAprès le film Pitch Black et le dessin animé Dark Fury, qui faisait la jonction, voici le second film de la série, Les Chroniques de Riddick, sorti en 2004. Caché sur une planète déserte, Riddick est traqué par des chasseurs de prime (menés par Toombs découvert dans Dark Fury). Même s’il s’en débarrasse assez facilement, Riddick est stupéfait d’apprendre qu’ils ont été embauchés par Imam, qu’il croyait être son ami et qu’il avait déposé sur la planète Hellion Prime. En arrivant sur place, Riddick découvre que la planète est envahie par l’armée des Necromongers, une force galactique qui ravage l’univers sur son passage et se dirige vers son paradis, le pays des morts nommé Anteverse. « Se soumettre ou mourir » est leur maxime, mais elle ne cadre pas vraiment avec la « philosophie » de Riddick.

riddick vin diesel

Bénéficiant de moyens plus importants que le film précédent, Les Chroniques de Riddick est parfois noyé sous les trucages numériques (pas toujours réussis, il faut le reconnaître), les décors gigantesques et fascisants, les armées d’hommes en armure rappelant parfois les soldats du Seigneur des Anneaux. Riddick en apprendra plus sur lui-même et ses origines : on n’échappera pas hélas à une origin story peu originale avec prophétie et massacre de bébés. Un long passage sur la planète-prison Crematoria aux températures extrêmes nous en apprendra plus sur l’autre amie de Riddick, Jake, qui a survécu dans ses bas-fonds, 29 kilomètres sous terre, et a pris exemple sur son mentor.

riddick vin diesel

Doté d’un casting plus conséquent (Karl Urban, Thandie Newton, Colm Feore, et même Judi Dench), Les Chroniques de Riddick pêche toujours par un scénario simpliste, des répliques et poses théâtrales, des décors en carton-pâte ou des déluges de trucages numériques bas de gamme. Seules les répliques de Riddick sont souvent aussi laconiques que cyniques et humoristiques, mais c’est bien peu face notamment à la longueur de cet opus (119 minutes bien longues, et 15 minutes de plus en « édition collector »). Dommage, car j’ai toujours le sentiment qu’il y avait un meilleur potentiel avec ce héros badass qui pourrait être mieux utilisé.

Les plus accros peuvent retrouver Riddick dans un nouveau film sorti en 2013 et dans les jeux vidéo The Chronicles of Riddick : Escape from Butcher Bay (2004) et The Chronicles of Riddick: Assault on Dark Athena (2009) qui complètent la saga du héros nyctalope. Ce sera sans moi.

Sur le même thème

Xapur

Fan de comics, de SF, fantasy, films et jeux vidéos, blogueur depuis 2009, geek depuis toujours !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Solve : *
14 × 6 =